Hephaistos

Notre enfance a toujours été influencée de diverses croyances, de mythes à ne pas détruire, de légendes invraisemblables et de superstitions convaincantes pour ne citer que ceux-ci. Avec du recul et un esprit avisé, plongeons dans cet univers qui existe depuis la nuit des temps afin de découvrir ses réalités existentielles. Ne pouvant aborder ce thème dans toute sa largeur et sa profondeur, nous allons aborder l’aspect de la mythologie.


Reconnaissons que la mythologie grecque et ses dieux ont émerveillé notre civilisation. Par son nombre élevé de divinités au-dessus de tout, avec autant de titans, d’héros, de demi-dieux ou d’union entre être humain et dieu. Centrons-nous sur ce dieu grec qui est à l’image d’un feu dévorant nous dit-on. Dans cette mythologie grecque où les volcans sont le pouvoir suprême d’Héphaïstos. Les éruptions volcaniques sont dévisagées comme une expression céleste en rapport avec ce dieu. La légende soutient que Héphaistos, qui avait sa demeure dans les profondeurs de l’Etna, avait le pouvoir de la mettre en éruption dès qu’il se mettait en activité. Le dieu Héphaistos est celui du feu, des volcans et de toutes matières qui se fait de près ou de loin avec du feu. Pour résumer c’est la force incarnée du feu qui est en lui et qui nous protège. Né du très célèbre dieu grec Zeus et d’Héra, d’aucuns prétendent qu’il n’a pas eu de père et qu’il est uniquement né d’Héra !!! Vous avez dit mythologie grec, cela veut dire exactement ce que cela veut dire. Cette thèse de l’enfantement monoparentale par Héra vient d’une jalousie à l’encontre de Zeus qui aurait enfanté seul Athéna, et pour se venger Héra aurait décidé d’enfanter seule Héphaistos.
Son infirmité dans sa splendide représentation viendrait du fait que sa mère ne l’ayant pas trouvé beau, décida de le projeter dans le bas de l’olympe. Éduqué clandestinement pendant son enfance par Thétis qui l’a reçu, c’est là qu’il fait admirer ses classes pour le feu en forger des matériaux à base de fer. D’où sa fameuse représentation en le voyant forger du fer avec son handicap du pied. Ce dieu rancunier se venge de sa mère en l’envoyant à son tour dans l’olympe par un piège qu’il se fabrique lui-même. Dans les célèbres aventures des dieux grecs, Héphaistos est une exception car il est reconnu moins versatile que ses congénères.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *